Argumentaire

Bien que nous manquions déjà aujourd’hui d’électricité et que cette dernière soit beaucoup trop chère, la loi fédérale sur les objectifs en matière de protection du climat veut interdire le mazout, le gaz, le diesel et l’essence comme sources d’énergie. Le chauffage et la conduite automobile ne seront dès lors possibles qu’à l’électricité, impliquant une augmentation massive des besoins en électricité et des coûts ! Le paysage sera massivement recouvert de panneaux solaires et d’éoliennes. Malgré cela, l’approvisionnement électrique sera loin d’être suffisant en période hivernale.

Encore moins d’électricité :

cette dangereuse nouvelle loi écologiste est en réalité une loi sur le gaspillage de l’électricité. Car dans les faits, le mazout, l’essence, le diesel et le gaz seront interdits. Résultat : la consommation électrique augmentera massivement, puisque le chauffage et la conduite automobile ne seront dès lors possibles qu’à l’électricité et ce alors nous n’avons déjà pas suffisamment d’électricité aujourd’hui !

Explosion des prix de l’électricité :

cette dangereuse nouvelle loi écologiste multipliera la consommation électrique d’ici 2050. Les prix continueront d’exploser face à l’augmentation de la demande et à cause de la pénurie auto-infligée. L’électricité en quantité suffisante deviendra un luxe pour les riches ! Les conséquences seront multiples : l’industrie devra délocaliser sa production à l’étranger, induisant chômage, appauvrissement et troubles sociaux.

Sortir du nucléaire sans plan B :

le centre-gauche veut interdire d’ici 2050 les énergies fossiles que sont le mazout, l’essence, le diesel et le gaz, afin d’atteindre le «zéro carbone net», sans avoir de plan pour produire en même temps suffisamment d’électricité de façon abordable et indépendante pour nous tous.

347 milliards de coûts :

la transformation prévue de l’approvisionnement énergétique entraînera au minimum des coûts estimés à 347 milliards de francs ! Ce sont les propriétaires et les locataires, les automobilistes, les camionneurs et les motards, les familles, les commerçants, bref, nous tous, qui devrons payer ! Les utopies irresponsables du centre-gauche coûtent des centaines de milliards, même lorsque les politiciens qui en sont à l’origine ne seront plus en fonction depuis longtemps !

Des mesures de rééducation :

cette dangereuse nouvelle loi écologiste permettra les mesures les plus extrêmes sans droit de codécision : interdiction des voyages en avion, restrictions de la consommation de viande, interdiction des chauffages au mazout et au gaz, interdiction des véhicules diesel et essence et obligation d’installer des panneaux solaires coûteux.

Des pleins-pouvoirs non démocratiques :

cette dangereuse nouvelle loi écologiste permettra au Conseil fédéral d’édicter seul des prescriptions pour atteindre le «zéro carbone net», comme par exemple des prescriptions pour l’isolation des façades et des toits des vieilles maisons ou des ordonnances contraignantes pour l’équipement de tous les toits des maisons avec des installations solaires ou encore l’interdiction des moteurs diesel et essence. Le fédéralisme est bafoué, la démocratie directe est ignorée. Plus personne n’aura son mot à dire !

Adresse

Comité contre la loi sur le gaspillage de l’électricité
Case Postale 54
8416 Flaach

Médias sociaux